Accueil / Coups de coeur / Poèmes BlogOmalin, des poèmes introuvables ailleurs !

Poèmes BlogOmalin, des poèmes introuvables ailleurs !

Les poèmes BlogOmalin ne se trouvent que sur BlogOmalin car il s’agit de nos écrits. Certains on quelques années, d’autres un peu moins. Il reflètent une période assez triste de ma vie, mais c’est souvent la mélancolie qui donne de l’inspiration. Elle aura été ma muse c’est certain.

Je vous laisse découvrir mes poèmes écrit au fil du temps, espérant qu’ils vous plaisent. Vous pouvez bien sur me laisser un petit commentaire 💖

les poèmes blogomalin a découvrir ici

 

Les poèmes BlogOmalin


Collisionnelle

Des jours passés censé panser mais dépensés dans mes pensées
Des nuits trop dur et qui n’assure je vous le jure que des blessures
Cauchemar soudain, réveil certain, douleur en coin, jusqu’au matin

Désir impur de voir cesser ce futur bâti c’est sûr de ces cassures
Inanimé mon corps et mes idées, assassiné mon cœur et mes aimés
On pense ce que l’on saigne, on récolte ceux que l’on s’aime…

On apprend élève du temps, professeur intransigeant qui souvent nous reprend
On oublie fils de la vie tributaire d’un corps meurtri du poids de nos acquis
On rend trop tard ce que trop tôt nous a donné celui si différemment nommé

Regarder avant ce qu’est hier, passer devant la marche arrière
Bâtir ce que l’avenir voudra détruire, vivre, construire et rebâtir à en mourir
Pourtant le temps tue ses enfants, il est le seul sans ascendant

Vivre est un choix, Ivre de foi, être un roi ou une proie !

Poèmes BlogOmalin


Passé, présent, futur

J’ai fait de mon passé mon présent pour bâtir mon futur
Quand mon futur fut mon présent, le passé qui l’avait bâti l’avait détruit
J’ai fait de mon présent mon passé et bâti mon futur
Celui-ci d’un coup me parut moins dur

J’ai passé des années à panser mon passé pour penser mon futur
Mais il faut croire que vouloir pour pouvoir n’est pas à concevoir
Bâtir un présent pour guérir les tourments et sourire au charmant
C’est rêver d’idéale et parer au fatal dénuer du coté animal

Je pense qu’à présent mon futur est passé au conditionnel
Condition que ce futur ne soit passé sans présent dénué de potentiel
A trop pensé au passé, on oublie d’être présent pour notre futur
Et puis, quand je me relis, je me dis que le futur, c’est maintenant !

Poèmes BlogOmalin


pere et fils poèmes blogomalinÊtre papa tu sais

Être papa tu sais ne s’apprend pas
Il faut juste être toujours là
Ne pas trop montrer ses émotions
Car on est l’homme de la maison
C’est prendre soin de sa famille
Que dans leur yeux l’amour y brille
Que jamais leurs petits cœur ne pleur
C’est cela notre labeur

Être papa tu sais c’est compliqué
Faut savoir prendre des décisions
Que souvent tu ne vas pas apprécier
La sagesse avant les émotions

Un jour pourtant tu diras toi aussi
Toutes ses phrases que tu n’avais pas compris

Mais sache qu’être papa c’est aussi
Trouver une force incommensurable
Quand il faut que pour ses petits
Il franchisse l’insurmontable.
C’est le bonheur de voir chaque jour
Arrosé par sa tendresse
Pousser ses petits amours
Pour que la vie douce leurs paraissent

Être papa n’est pas un fardeau
C’est même le plus beau des cadeaux
Et c’est pour cela que je veux vous dire
A vous qui avez été mon avenir
Qu’a jamais je vous porterai
Dans mon cœur, ce petit palais.

Poèmes BlogOmalin


triste poèmes blogomalinLe poids de nos mensonges

Il est certains mensonges qui des années nous rongent
Ces non-dit qui dans un mal intra si sec nous plongent
Fleurissent en nous ce si lourd poids de honte
qu’un jour trop dur pour qu’on l’affronte

Pourtant mensonge mérite d’être dit
pour s’alléger le soir dans son lit
et puis qui sait peut-être que
Mensonge dit n’a plus de raison de

La fuite n’est pas à prendre à la légère
car c’est bien plus qu’on pense qu’on perd
je pense vraiment qu’pour aller bien
il faut savoir préserver les siens

Gardien de l’âme ou de conscience
nul n’agit au nom de la science
quand dans un état de démence
Famille entière entre en souffrance

Il n’y a rien dans les yeux de l’autre
que ce qu’on veut qu’il y ait
Peu importe à qui la faute
une fois que le mal est fait

Mensonge tu en as pris tellement
de ces braves, ces petits gens
mais rappel toi que quand la vérité surgi
toute seul, elle les guérit.

Poèmes BlogOmalin


touché coulé, mon plu sbeau poèmes blogomalinTouché, coulé

A présent tout est prétexte à confusion, mon dernier navire tu as touché.
il faudra que je me fasse une raison, lui aussi finira par couler.

Mes mots si pure sont pris comme des injures, mes regards d’envie comme du mépris,
tu te trompes je te le jure mais tu fais les règles de la partie

Tout ça pour toi n’est qu’un jeu, tu décides du bien du mal.
à ceci rien je n’y peux, l’issue je le sais sera fatal

Comme une torpille tu fonce sur moi, dès qu’un regard tu n’comprends pas
tout fait l’affaire pour s’faire la guerre, moi dans tout ça j’me perds

Mon cœur en dernier radeau, à la dérive mon petit navire
a lui aussi tu feras la peau, jusqu’à ce qu’il chavire

Je t’assure tu avais tort, voulais tu seulement ma mort
car je le pense quand je disais, qu’au plus profond de moi je t’aimais.

Je suis un homme je te rappel, avec c’est vrai tous ses défauts
je s’rais une fille je f’rais la belle, je suis un homme, je joue le beau

Pourtant ni beau ni reste belle, quand finissent ces jours en duels
Quand je cherche à unir nos radeaux, tu t’acharne comme un bourreau.

Cette fois-ci je vais couler, car à mon être tu as touché
tu as brisé l’individualité, cela suffit, touché, coulé !

Poèmes BlogOmalin


Condition que…

J’ai l’impression de vivre une vie sous conditions,
condition que je fasse des concessions et des raisons,
raison de mes raisons de devoir faire toujours pour plaire,
plaire aux autres et toujours foutre ma vie en l’air…

J’ai la pression des dépressions et lutte en dérision,
dérision d’une vie passé à se cacher derrière des murs,
murs insalubres ou murs lavés pour mieux cacher,
cacher cette peur de ne jamais pouvoir exister.

Une agression de perdurer se sentant affamé
affamé d’une soif de liberté souvent revendiqué
revendiqué de ces idées et de son être
être sois même ne plus paraitre et disparaitre.

J’ai des visions d’une vie meilleure et sans ses peurs,
peur de devoir toujours prouver une soi-disant sincérité
sincérité vite oublié quand du présent on fait passé
passé son temps à regretter que ces années nous aient figés.

Tous mes démons le jour s’en vont reprendre leur force,
force déployée à m’empêcher la nuit d’rêver
rêver d’un jour ou pour toujours dans l’absolu
Condition que, ne sera plus

Poèmes BlogOmalin


Petit puis grand

Petit on croit tout ce que les grands nous racontent
des semblants de vérité, des histoires, des comtes…
Petit on s’embête pas à démêler le vrai du faux
on voit le mal en beau, le froid en chaud…

Petit on pense que plus tard tout sera permit
qu’on vivra le fruit de nos rêves toute sa vie
on choisit de devenir vétérinaire, pompier ou policier
On comprendra plus tard la triste réalité

Petit ça veut pas dire que tu n’existes pas
ça veut juste dire que de ton avis on se passera
t’inquiète pas mon petit c’est des histoires de grand
ils oublient qu’avant d’avoir un chêne, il faut d’abord un gland.

Petit on te dit fait ce que je dis, ne regarde pas ce que je vis
mais l’enfant est intelligents et ce fait son propre avis
traverse là donc ne fait pas comme moi
pourtant mon exemple à moi c’est toi.

Petit c’est vraiment pas la belle vie
Je me rappel c’est à ce moment que papa est parti
Maman a attendu ce moment-là
Pour que je sache que mon père tu n’étais pas.

Petit ce ne dure qu’un temps, les années passants,
ces années qui nous font grandissant, nous mènerons parents,
pour qu’un jour à notre tour on dise à nos enfants
Que nous aussi étions petit avant.

Petit on ne rêve de devenir grand et grand de redevenir enfant
bien plus tard en vieillissant continuera ce fou tournant
pourtant ce rêve que tout le monde fait chaque nuit
ne sera pour aucun être un jour acquis.
On vit le poids de nos années et de ce qu’elles ont apporté
Petit puis grand, le cycle des années pour tous nous condamner

Poèmes BlogOmalin


Plus de poèmes BlogOmalin ?

Qu’avez-vous pensez des poèmes BlogOmalin ? S’il vous ont plus, et si vous en désirez plus, faites le nous savoir et nous ferons une seconde page “poèmes BlogOmalin” dans nos coups de cœurs (ici).

Et si vous êtes trop pressé pour attendre, voici le .pdf de tous nos poèmes.
.Pdf Mes Poèmes

 

Découvrez aussi...

minez du bitcoin

Cryptomininggame gagnez des bitcoin en s’amusant.

C’est ce que vous promet cryptomininggame.com et après quelques essaies, il semble que ce site …

3 commentaires

  1. Vos poèmes sont très touchant, on y ressent un certain vécu. Merci de nous les avoir partagé.
    julia

  2. j’ai appris a travers collisionnelle
    Ce temps superficiel
    Passé,présent,futur
    des mots au sens dur …
    Un papa tu sais
    A nos yeux perdure parfait
    Nos mensonges nous rongent
    jusqu’à ce que tes mots les adoucissent
    tel un songe
    je me sens pourtant prête à couler
    face à cette vie trop conditionnée
    condition irraisonnée
    on est seulement des enfants
    Nos âmes trop vite noyer au milieux de grands

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA *